Avec l’annonce du bloqueur de publicité intégré aux prochaines versions de Google Chrome, les réactions ont été nombreuses tant du coté des éditeurs que des sites vivant de la publicité. Mais qu’en pensent les internautes ?

Une étude américaine vient de publier les résultats d’un sondage effectué sur plusieurs centaines d’internautes.

Ce qui ressort de ce sondage est que les internautes détestent les publicités modales (fenêtres publicitaires au popup), les vidéos en lecture automatiques et les interstitiels (ces publicités intégrées au milieu du contenu). Le pire étant donc une publicité vidéo en lecture automatique dans un interstitiel…

L’an dernier Google annonçait qu’il pénalisait le référencement des sites utilisant trop de publicités et principalement les interstitiels, cela montre bien qu’il ne s’agissait pas d’un caprice de leur part mais bien de répondre au choix des internautes. Ils ont d’ailleurs récemment ajouté dans la Search Console un outil indiquant quelles étaient les publicités considérées comme intrusives.

Dans la prochaine version de Chrome, les publicités qui seront potentiellement bloquées sont :

  • les popups automatiques sans possibilité de fermeture immédiate,
  • les interstitiels,
  • les vidéos en lecture automatique

Pourquoi ces publicités sont tant détestées ?

Faîtes l’expérience par vous même :

  • La fenêtre modale, attendez quelques secondes
  • Le son partout sur un site, à défaut de vidéo

Vous aussi vous trouvez que c’est désagréable ?

La fenêtre modale, masque le contenu pour lequel vous êtes arrivés sur le site et si elle ne permet pas d’être fermée automatiquement, vous impose autre chose que ce pourquoi vous êtes ici.

Que ce soit pour s’inscrire à une newsletter, suivre sur les réseaux sociaux, visionner une publicité l’intention certes louables initialement peut être en réalité contre-productive. En effet, un nouveau visiteur ne doit-il pas être rassuré et convaincu avant de vous suivre ? n’oubliez pas qu’il ne vous connait pas encore et est très probablement arrivé ailleurs que par votre page d’accueil, ne lui forcez pas la main !

S’il vous connait déjà, il a déjà fait son choix, ne vous montrez pas trop insistant.

Concernant les vidéos en lecture automatique, si elles sont tant détestées c’est parce que d’une part, elles ralentissent le temps de chargement de la page et que le visiteur est peut être dans une autre ambiance sonore (il écoute autre chose ou souhaite être au calme). De plus, vous générerez des vues mais sans savoir si cela correspond à des visiteurs réels ou attentifs. Et si vous souhaitez avoir des conversions, il sera impossible de savoir si ces vidéos ont été lues, visionnées ou non…

La combo ultime reste la fenêtre modale qui lance une vidéo automatique, je ne citerai aucun site spécialisé dans le cinéma, mais sa chute de trafic est peut être liée au ras-le-bol des visiteurs ?

Comment concilier les internautes, Google et votre business model ?

Soyons pragmatiques. Si vous utilisez des publicités c’est pour monétiser votre site Internet donc vos visiteurs doivent continuer à venir chez vous, donc ne les faites pas fuir.

Les publicités animées captent l’attention, donc les chances de clic, donc le visiteur va quitter votre site rapidement si la publicité a capté toute son attention, ce qui n’est pas dans votre intérêt. Il faut donc trouver un équilibre entre la volonté de monétiser et conserver les visiteurs.

Les vidéos en lecture automatiques, vous empêcheront d’avoir des statistiques réelles de lecture et finissent plus souvent par une fermeture de l’onglet que par la patience de l’internaute. Incitez plutôt l’utilisateur à lire le contenu !

Les interstitiels, cassent la lecture, le visiteur perd le fil et se retrouve avec une publicité qui l’a en plus contraint à attendre plus longtemps le chargement de la page.

Les modales, oui mais avec une possibilité de fermeture, qui n’occupent pas l’intégralité de la page et sans lecture automatique dedans. Mieux, que leur affichage soit lié à un cookie afin que les visiteurs réguliers ne soient plus dérangés.

De plus, le temps d’attention est extrêmement court, si vous proposez un contenu c’est parce que votre visiteur a cliqué sur un lien l’attirant chez vous avec une idée de ce qu’il voulait y trouver. S’il doit attendre que la page se charge, patienter ou regarder autre chose, son envie va changer. Des études réalisées sur le e-commerce ont montré que l’attention est perdue au bout de 10 secondes. C’est terriblement court, pensez-y !

Commentaires

Articles qui pourraient vous intéresser